Casablanca, Maroc

Des policiers tabassent un militant Amazighe

R.Moussaoui pour Tamurt.info

 

 
 

 

Dans le procès-verbal de la police établi sur ce jeune militant qui a eut le tort de prendre avec lui un drapeau Amazigh, ce dernier est accusé d’atteinte à l’unité nationale et accusé également de séparatisme.

15/02/2014 – 11:01 mis a jour le 15/02/2014 – 12:16 par R. Moussaoui
 

 

Les militants de la cause Amazighe au Maroc subissent toujours les affres du régime et des policiers racistes. Hier, en marge du salon du livre international organisé à la ville d’Anfa, dans la région de Casablanca, un militant de la cause Amazighe, répondant aux initiales I.T., muni d’un drapeau Amazigh qui avait décidé de prendre une photo avec dans le pavillon de la manifestation, a été passé à tabac par des policiers en uniforme.

Il a été arrêté et conduit vers le commissariat de police du quartier Bourcone, selon des autres militants qui ont pris attache avec la rédaction Tamurt.info pour dénoncer ce grave dépassement et atteinte aux droits de l’Homme par un corps constitué.
Dans le procès-verbal de la police établi sur ce jeune militant qui a eut le tort de prendre avec lui un drapeau Amazigh, ce dernier est accusé d’atteinte à l’unité nationale et accusé également de séparatisme.

Le militant a été insulté et humilié à l’intérieur du commissariat par des policiers et ont pris le soin de déchirer le drapeau Amazigh devant lui.
La victime a été libérée après plus de trois heures d’interrogatoire musclé. Le même jour, l’ONG Izarfan a déposé une plainte au niveau du bureau des Nations Unies à Genève en Suisse pour atteinte à la liberté individuelle de ce jeune Marocain Amazighs.

Suite à cet acte, les habitants de la ville Afna ont décidé d’organiser demain à 15 heures un rassemblement devant le pavillon du salon du livre où le jeune a été enlevé par les policiers. Les écrivains Amazighs qui ont pris part à cette manifestation ont décidé eux aussi de se retirer pour dénoncer cet énième acte de racisme.

R.Moussaoui

Publicités