Les manipulations de l’Etat factice d’Alger

Contribution d’Afraniman Ifettiwjen

 

 
 

 

Les kabyles ne doivent pas se sentir humiliés puisqu’ils ne reconnaissent pas cette Etat qui terrorise les peuples d’Algérie. Ils ont maintenant le devoir de se consacrer à la construction d’un Etat kabyle indépendant qui leur garantira la sécurité et la paix.

23/02/2014 – 20:31 mis a jour le 23/02/2014 – 20:31 parAfraniman Ifettiwjen
 

 

Les peuples d’Algérie sont gouvernés par des criminels capables de tout. Leurs plans changent mais leur objectif est le même. Ce qui se passe depuis quelques mois nous renseigne sur ce qui se trame.

Au départ le DRS avait son joker pour continuer à exercer, dans l’impunité la plus totale, ses activités criminelles. Boutef allait être réélu sans problème, une campagne avant l’heure a commencé dans les stades le suppliant de se présenter. Une façon de dire, qu’il ne fait que répondre à son devoir de continuer à gérer un pays qu’il a ruiné enterrer ainsi définitivement les 128 jeunes kabyles qu’il a assassinés en 2001 à travers ses gendarmes qui est un corps de l’Armée.

Pour justement faire « adhérer » la Kabylie, une pétition pour Tamazight est lancée. « L’espoir » de son l’officialisation justifiera la fraude en Kabylie et « prouvera » de ce fait qu’elle est partie prenante de la fausse nation algérienne créée par le général Shneider, ministre français de la guerre, le 14 octobre 1839.

C’est, évidemment, une façon de contrer le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) qui est devenu la première force politique de Kabylie. De l’autre côté pour intimider les nationalistes kabyles, l’Etat major de l’armée a annoncé que ce n’est plus le DRS qui surveillera désormais le MAK mais les RG (renseignement généraux). La Kabylie est le seul pays qui n’a pas voté pour Boutef et qui l’a fait savoir. Le peuple kabyle qui s’est de tout temps opposé aux terroristes d’Alger reste difficile à absorber.

Vint ensuite un événement inattendu, leur Joker s’est « payé » un AVC ce qui a démoli leur plan préparé depuis longue date. Ils avaient besoin de temps mais l’échéance des présidentielles arrive. Il fallait détourner l’opinion en attendant de voir ce qu’il faut faire. Pour cela, il n’y a pas mieux qu’un bon massacre, à huis clos de préférence. 
Ne pouvant plus toucher la Kabylie qui risque de basculer dans sa totalité vers le projet souverainiste du MAK, ils ont choisi les amazighs de la vallée du Mzab. La mobilisation des peuples amazighs d’Afrique du Nord les en a dissuadé. La propagande qui veut que ce soit un conflit ethno-confessionel a été démentie par des vidéos montrant des policiers aux côtés des Chambas instrumentalisés qui attaquent les mozabites.

Mais que faire alors ? Reculer la date des élections pour gagner du temps sans avoir recours aux meurtres ? Ils ne peuvent pas faire ça car ils reconnaîtront l’incapacité de leur momie à rester président, d’autant plus que leur constitution taillée pourtant sur mesure les obligerait à le destituer.

Le DRS a trouvé une solution qui lui convient.

La momie doit être candidat mais il faut que ce soit son entourage qui l’aurait décidé malgré « l’opposition » du DRS. Pour rendre cela plausible, il faut quelques attaques contre le général Toufiq, ce qui suscitera une grande peur (certains nous invitent même à sauver l’ »Algérie »). Ce faux conflit leur permettra de préserver la machine DRS quand la momie rendra l’âme si elle ne l’a déjà fait.

L’objectif des manipulateurs d’Alger est d’obtenir une période de transition, le temps de faire émerger une personnalité qu’ils placeront par une fraude massive pour continuer à piller et consacrer ainsi l’impunité à ces criminels au sommet de l’Etat factice d’Alger.

Les kabyles ne doivent pas se sentir humiliés puisqu’ils ne reconnaissent pas cette Etat qui terrorise les peuples d’Algérie. Ils ont maintenant le devoir de se consacrer à la construction d’un Etat kabyle indépendant qui leur garantira la sécurité et la paix.

La symbolique du tremblement de terre est une réaction de la Kabylie qui tente de se détacher de l’Etat terroriste d’Alger, car Vumerdas (Boumerdas) est un département kabyle et la terre kabyle irrigué du sang de ses meilleurs enfants crie à son indépendance à sa liberté et à sa dignité.

Aken isyena Matoub : « Ma nedjats aka tergel as nen hedder atnen mettel s deghl agh d’ yerjem wakkal. Ma nedukel s laqvayel ad yifssus felanegh cghul, azeka agh daddsen wussen. » 
« Si nous restons dans cette impasse, en ne faisant qu’enterrer les nôtres, notre terre nous lancera des pierres. Si nous kabyles, nous nous unissons, le fardeau sera moins lourd, nous verrons alors les jours nous sourire. »

Afraniman Ifettiwjen

Publicités