Journée d’étude sur sa vie et son œuvre à Tizi-Ouzou

 
 

Cela fait 25 ans que Mouloud Mammeri, l’un des pionniers de la littérature maghrébine d’expression française, nous a quittés. Il est décédé un 25 février 1989, dans un accident, près d’Aïn Defla, alors qu’il rentrait d’un colloque sur la littérature auquel il venait de participer, à l’université d’Oujda au Maroc. A l’occasion de cette date anniversaire, la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou, en collaboration avec l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou et l’association des enseignants de Tamazight, organisera demain, mercredi 26 février, une journée d’étude sur la vie et l’œuvre du romancier, sous le thème : « L’anthropologie dans l’œuvre de Mouloud Mammeri ». Une exposition permanente sera installée au niveau du hall de la maison de la culture. Elle proposera des photos, des livres et des articles de presses, qui racontent la vie et l’œuvre de l’écrivain disparu. Au menu de la journée de demain également, il y aura le lancement du concours ‘’Le grand prix Mouloud Mammeri’’, ainsi que la réalisation d’une fresque, autour du thème, par les élèves de l’Ecole régionale des beaux arts d’Azazga.  Après l’ouverture officielle des travaux de cette journée, par le premier responsable du secteur de la culture, M. El Hadi Ould Ali, les travaux débuteront par une première séance qui sera encadrée par M. Hacène Halouane, enseignant à l’université Mouloud Mammeri.  Une première communication sera animée par Mme Fatima Boukhelou, enseignante au département de Français à l’université de Tizi-Ouzou, intitulée « Pour une analyse mythalytique de l’œuvre mammérienne : de la nécessité d’ériger des traces ». Mme Malika Ahmed Zaid, professeur des universités à l’UMMTO animera une conférence intitulée « Mouloud Mammeri et Tamusni : l’anthropologue accomplie ». La troisième communication, présentée par M. Idir Ahmed Zaid, professeur à l’UMMTO, se portera sur « Mouloud Mammeri, le socio-anthropologue, l’attractivité d’une approche interne et objective de l’Etre berbère ».  La seconde séance se déroulera dans l’après-midi. Elle sera encadrée par Mme Fatima Boukhelou. La première communication sera présentée par Mme Sara Slimani, doctorante à l’université d’Alger et sera intitulée « Mouloud Mammeri, de la leçon d’oralité à la leçon de l’oralité ». Deux autres conférences seront présentées par Mlles Nadia Tidmimt et Soraya Cherfioui, intitulée « De Tasga de la colline à Tasga de la Traversée : plongée orphique et traversée initiatique ». MM. Omar Hamtouche et  Sofiane Guerdou proposeront au public une communication intitulée « Pour une redéfinition du projet anthropologique en Algérie et une réconciliation de l’Algérie avec elle-même ».  La dernière communication pour cette séance de l’après-midi sera présentée par  Mme Aini Betouche, enseignante au département de Français de Tizi-Ouzou, intitulée « La poétique du désert dans la traversée de Mouloud Mammeri ». Pour la journée de vendredi, 28 février, un recueillement aura lieu sur la tombe de feu Mouloud Mammeri à Taourirt Mimoun.

Ath Yenni au rendez-vous 

Toujours dans le cadre de la commémoration de la date anniversaire du décès de Dda L’Mouloud, un programme riche et varié a été tracé par les enfants de sa région natale, à savoir, Ath Yenni, et c’est l’association culturelle «Tiddukla Tadelsant Talwit » qui en est l’initiatrice, en partenariat avec l’APC d’Ath Yenni et la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou. Une commémoration sous le thème « Mouloud Mammeri ou la résurgence de la dimension amazighe dans la définition de l’identité nationale ».  Pour aujourd’hui, les organisateurs ont prévu un recueillement et le dépôt d’une gerbe de fleurs, ainsi que la pose d’une plaque commémorative à Aïn Defla, la région où Mouloud Mammeri a perdu la vie au volant de sa voiture. Le coup d’envoi des festivités est donc prévu pour demain 26 février. Le public pourra découvrir une exposition murale qui traitera de la vie et l’œuvre de feu Mouloud Mammeri. Le théâtre est également au programme de cette célébration avec une représentation qui sera interprétée par la troupe « Ahellil » de Timimoune.  Les visiteurs pourront voir ou revoir « La colline oubliée », l’une des plus belles productions cinématographiques algériennes d’expression amazighe. S’en suivra une autre représention théâtrale. Une veillé culturelle avec la troupe « Ahellil » et « L’Khwan Nath Yanni » est au programme de la soirée de demain. Un grand gala artistique est prévu pour la journée du 27, il sera animé par l’artiste Zayen. Au programme de la matinée du 28, recueillement et dépôt de gerbe de fleurs sur la tombe de feu Mouloud Mammeri. Vers 17h30 une représentions théâtrale sera proposée par la troupe « Debza ». Pour la journée du 1er mars, deux communications seront animées par A. Sayad et S. Khellil. Pour la cérémonie de clôture, les organisateurs ont prévu un grand gala artistique qui sera animé par le chanteur Zeddek Mouloud.

Publicités