Centrafrique : l’ONU recommande une mission de 10 000 soldats et 1 820 policiers

 
Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU.Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU. © AFP

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a diffusé lundi un rapport dans lequel il recommande le déploiement de 10 000 militaires et de 1 820 policiers en Centrafrique.

On se dirige vers une intervention de l’ONU en Centrafrique. Lundi 3 mars, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a diffusé un rapport préconisant l’envoi de 10 000 militaires et de 1 820 policiers sur le terrain de la crise centrafricaine, en soutien de la force africaine, la Misca.

Le 20 février, Ban Ki-moon avait déjà avancé, devant le Conseil de sécurité, le déploiement rapide « d’au moins 3 000 soldats et policiers » pour venir protéger les civils et rétablir de l’ordre dans le pays, « dès que possible, dans les jours et les semaines à venir ».

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, avait quant à lui estimé que la perspective du déploiement d’une opération de maintien de paix de l’ONU en Centrafrique était « aujourd’hui largement partagée ». « La perspective du déploiement d’une opération de maintien de la paix est aujourd’hui largement partagée et correspond à une attente exprimée par les autorités de transition », avait déclaré le ministre.

Le 28 janvier, c’est en effet la chef de l’État de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, qui avait annoncé au micro de RTL qu’elle allait « demander une opération de maintien de la paix aux Nations unies » pour renforcer le dispositif militaire dans son pays.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Publicités