mercredi 12 mars 2014

Message à nos voisins algériens | Tamurt.info – Votre lien avec la Kabylie

 

Message à nos voisins algériens

Afraniman Ifettiwjen
 

 
 
 
Nous sommes à l’aube d’un renouveau qui s’impose. La Kabylie, depuis la confiscation de l’indépendance en 1962, s’est engagée dans la démocratisation de l’Algérie qui l’a stigmatisée au retour. L’assassinat de ses 128 enfants en 2001 par les gendarmes, un corps de l’armée algérienne, n’a suscité aucune réaction ni indignation de votre part. Cela nous a montré le degré de votre méfiance à notre égard.
11/03/2014 – 00:05 mis a jour le 11/03/2014 – 00:49 parAfraniman Ifettiwjen
 
 
Votre aspiration à vivre libre est légitime, vous avez le droit de vous indigner face au mépris de ceux qui enchaînent votre destin à l’absurde et au désespoir, c’est même un devoir. Depuis 1962, les pouvoirs successifs qui ont prolongé le règne colonial vous ont fait croire que vous avez accédé à l’indépendance, or comme vous devez certainement le savoir, c’est eux qui ont évincé par un coup d’Etat le GPRA et qui ont confisqué le rêve de liberté des peuples d’Algérie.
La Kabylie qui a payé ce rêve de liberté par le sang de ses nombreux martyrs s’est retrouvée isolée, agressée et sommée depuis plus de 50 ans à rentrer dans le moule arabo islamiste. Une idéologie qui menace aujourd’hui jusqu’à son existence.
La Kabylie qui était indépendante n’a pas hésité à s’engager à vos côtés pour repousser l’invasion française le 5 juillet 1830. Elle a perdu, dans cette bataille, la grande moitié de ses soldats ayant été trahis par la régence turque d’Alger qui a négocié des privilèges et a accepté de vendre les territoires sous son contrôle.
La France a conquis progressivement les autres territoires indépendants et les a assemblés pour en faire un semblant de pays qu’elle a nommé, par décret du 14 octobre 1839, Algérie. La Kabylie a été envahie par la France en 1857 après la défaite d’Icherridhen suite à la guerre menée par Fadhma n Summer et a été définitivement annexée à cette « Algérie » après l’insurrection kabyle de 1871 qui s’est soldée par des massacres à grande échelle, des expropriations systématiques et des déportations massives.
La Kabylie s’est tournée vers l’ensemble des peuples d’Afrique du Nord pour affronter la grosse machine coloniale. Cette alliance stratégique l’a forcée à renoncer momentanément à sa souveraineté, croyant pouvoir reprendre la maitrise de son destin, une fois la liberté acquise. Ce ne fut pas le cas, car la France a piégé cet élan libérateur par des éléments du MALG et les DAF à qui elle avait confié la gestion de cet ensemble et qui, pour y parvenir, se voyaient dans l’obligation d’éliminer physiquement les véritables indépendantistes comme Abane, Krim Belkacem et bien d’autres.
Nous sommes à l’aube d’un renouveau qui s’impose. La Kabylie, depuis la confiscation de l’indépendance en 1962, s’est engagée dans la démocratisation de l’Algérie qui l’a stigmatisée au retour. L’assassinat de ses 128 enfants en 2001 par les gendarmes, un corps de l’armée algérienne, n’a suscité aucune réaction ni indignation de votre part. Cela nous a montré le degré de votre méfiance à notre égard.
La désinformation orchestrée par le pouvoir central assassin a eu raison de vous. Bien que nous soyons profondément choqués par votre indifférence devant les récents assassinats de Mozabites innocents, nous nourrissons l’espoir de vous voir déterminés à aller dans le sens de votre libération. Mais nous ne ferons pas la même erreur que nos prédécesseurs. Nous vous soutiendrons à la condition que vous respectiez la liberté de notre peuple, son droit de construire l’avenir qu’il souhaite pour ses enfants et son droit de recouvrir sa souveraineté. La Kabylie refuse d’être enfermée dans un autre Etat factice qui nous imposera au nom de l’union à renoncer à notre existence en tant que peuple et en tant que nation, cela reviendra à reconduire cet Etat hérité de la colonisation et donc la mort de notre liberté en participant à faire vivre la vôtre.
Au lieu de sauver cette entité coloniale qui est l’Algérie, ne vaudrait-il pas mieux sauver les peuples et les véritables nations d’Algérie ?
Pour y parvenir, il nous semble qu’une révolution pacifique est la meilleure des solutions. Nous comprenons que ce 4 ème mandat soit la goutte qui fasse déborder le vase mais ce n’est assurément pas là un objectif révolutionnaire. La chute du système est le minimum, ne vous laissez pas voler votre engagement à changer les choses, votre désir de vivre dignement. Nous connaissons les manipulations et les méthodes des criminels qui vous privent de liberté. Alors, organisez vous et fixez-vous comme objectif la chute de cet Etat conçu par la France coloniale et soutenu par elle pour ses seuls intérêts.
Vos voisins Kabyles ne sont pas vos ennemis, bien au contraire ! Nous, nous sommes si souvent sacrifiés que nous risquons aujourd’hui de disparaître. La générosité que nous érigeons comme valeurs cardinales doit vous inciter à comprendre que nous restons disposés à conjuguer nos efforts et ce sur la base du respect des intérêts de tous les peuples d’Algérie.
Notre proposition est simple. Si, demain, les Etat et les Nations qui vont naître sur les ruines de ce monstre colonial ressentent le besoin, l’envie et la nécessité de s’unir de nouveau, nous reconstruirons ce grand ensemble nord-africain sur la base, non pas de nos sentiments, de nos non-dits ou d’une quelconque entourloupe, mais sur la base de nos intérêts bien compris.
Afraniman Ifettiwjen
Publicités