samedi 15 mars 2014

Des prisonniers arabes libérés pour mater les Mozabites ! | Tamurt.info – Votre lien avec la Kabylie

 
Reprise des émeutes à Ghardaïa
 

 
 
 
Une source locale et crédible nous ont indiqué que des voyous et des repris de justice sont payés à coups de millions par de riches arabes afin de s’attaquer aux Mozabites et à leurs commerces.
15/03/2014 – 10:47 mis a jour le 15/03/2014 – 13:27 parSaïd F.
 
 
Le régime central d’Alger a de nouveau enflammé le pays des Mozabites. Les émeutes et les agressions contre les populations civiles Amazighes ont repris de plus belle. Des civils Mozabites sont attaqués dans les rues et plus d’une dizaines d’habitations ont été incendiées ces deux derniers jours. Des attaques subites qui ont surpris les habitants de cette région qui avaient retrouvé un calme apparent depuis deux semaines.
Une source locale et crédible nous ont indiqué que des voyous et des repris de justice sont payés à coups de millions par de riches arabes afin de s’attaquer aux Mozabites et à leurs commerces.
La même source nous a ajouté que même des prisonniers ont été relâchés pour effectuer la sale besogne, ce qui atteste que ce sont les services de sécurité et même la justice au niveau locale qui est derrière le déclenchement de ces violences.
« Lorsqu’on voit des prisonniers libérés pour s’attaquer aux civils et semer la terreur, on se demande qui est dirige cette justice ? Que dire des verdicts prononcés contre les innocents ? Une chose est sûre, les ordres de mettre le feu sont venus de la haute sphère des décideurs Algériens », nous a indiqué un Mozabite qui travaille au cabinet de wali de Ghardaïa, sous couvert de l’anonymat.
Les violences continuent toujours dans la région de Ghardaïa. Les policiers se contentent de la protection des quartiers arabes et livrent à la vindicte des casseurs les habitations des Mozabites. 15 personnes, dont 5 femmes, ont été blessées ces dernières 24 heures.
Depuis le début de ces évènements tragiques, 7 personnes, toutes Mozabites et civiles, ont été tuées par les arabes et les services de sécurité.
Certains cas de lynchage et même d’assassinat ont même été filmés mais les auteurs de ces crimes injustifiables ne sont jamais inquiétés.
Saïd F.
Publicités