(3) Kabylie ma province

 
Rappel historique Tamurt


Avant la conquète de ce qu’on appelle « Algérie » par la France, il
n’éxiste justement pas d' »Algérie », il n’éxiste dailleurs aucun état,
mis a part la régence d’Alger qui est vassal de la Sublime porte( et
dont sois dis en passant ne fais pas partie la majeure partie de la
Kabylie).L’Algérie sera créer plus tard, tous comme la majorité des
autres états africains, certains avec des noms fantaisistes tel la Cote
d’Ivoire( qui donne aujourd’hui les « ivoiriens »), la Haute Volta, ou les
Congo du nom du fleuve qui les traversent.Le nom « Algérie » as été
choisi par le ministre de la guerre de l’époque Virgile Schneider le 14
Octobre 1839.
Voici le lien du courrier que le général Schneider as
envoyé au gouverneur de l’époque le Maréchal Valée lui conseillant
l’appellation « Algérie ».
On constate bien qu l’Algérie , tout comme les autres nations Africaines, sont des pur produits du colonialisme.
Image
Le destin de la Kabylie bascule lors de la prise de la Kabylie par la
France avec la défaite de Lalla Fatma N’soumeur( dont le tombeau fut
profanée par l’Algérie pour l’enterrer à Alger dans le carré des martyrs
d’une révolution a laquelle, elle n’as jamais participé, ce n’est
qu’une parmi tant d’autre des récupérations politiques de l’Algérie pour
aliéné les kabyles).
Après cette défaite la Kabylie( composés de
zouaouas en majorité et de kutama), a Kabylie fut intégré de force dans
cette Algérie nouvellement créer.
Plus tard, sera intégré de force
d’autres peuples comme les touaregs, on se retrouve aujourd’hui avec une
situation ou les touareghs sont divisés en plusieurs états dans
lesquels ils sont tous minoritaire.
La rébellion en Kabylie en 1870
des chouyoukhs Amekran et Aheddad n’as été suivi qu’en Kabylie, preuve
qu’encore a cette époque la Kabylie agissait encore comme une entité
politico-militaire indépendante.
Tout bascule au 20 eme siecle,
puisque les kabyles vont adherer au nationalisme Algérien, idéologie
déja colonisatrice au départ puisqu’insuflé par le colon Francais, la
seul différence étant que les « Algériens » voulaient gerer eux meme cette
entité et en chasser les Francais.Il y a bien certains kabyles qui ont
mis en garde contre la nefasteté de cette idéologie et le fait de
s’allier a des peuples acquis a la cause du panarabisme, mais ils ont
été évincés lors de ce qu’on apelle la « crise berbèriste ».La majorité
des kabyles ont alors privilégié la libération de l’Algérie, mettant de
coté momentanément les revendications berbéristes et/ou kabyliste.
A
l’indépendance, l’armée des frontières dirigée par Ben Bella et
Boumediène, tranquillement planqués au Maroc et en Tunisie( d’ou le nom
armée des frontières), financé par Nasser, entre en algérie dans le but
de prendre le pouvoir.Dans cette guerre contre les wilayas, seul la
Kabylie (wilaya 3) résiste.Hocine Ait-Ahmed qui as créer le FFS, va
mener la résistance face a cette agression de la Kabylie par l’Algérie
jusqu’en 1964/65.
Après une brève période dirigée par ben Bella,
s’installe le régime de Boumediène dont l’hostilité vis a vis des
kabyles n’est plus a prouver
Vive la KABYLIE indépendante.
Vive Tijunan

Publicités