jeudi 20 mars 2014

Conférence du Réseau Amazigh pour la Citoyenneté « Azetta Amazigh » sur l’avenir de Tamazight

 
Elle aura lieu le 21 et le 22 mars à Rabat
Plusieurs communications seront présentées au public. , dont « la gestion de la diversité linguistique et la pluralité culturelle à l’instar de l’environnement maghrébin et du Sahel ».
20/03/2014 – 11:20 mis a jour le 20/03/2014 – 11:38 par Karima Oufli
 


« L’avenir de l’Amazigh à la lumière des expériences internationales : Quelles sont les solutions adoptées pour une bonne gestion de la diversité linguistique et culturelle afin d’assurer une transition démocratique et le respect des droits de l’Homme ? », est le thème d’une importante conférence qui aura lieu ce 21 et 22 mars au Maroc, à Rabat plus exactement.
Des centaines de militants de la cause Amizigh de toute l’Afrique du nord sont conviés à cette rencontre.
Plusieurs communications seront présentées au public. , dont « la gestion de la diversité linguistique et la pluralité culturelle à l’instar de l’environnement maghrébin et du Sahel ».
Des thèmes sur le Mouvement pour la libération de l’Azawad au Mali : contexte politique et alternatives possibles », sera abordé par le Che Guevara de l’Azawad, Mossa Ag taher.
« Mouvement Amazigh en Libye : défis et paris possibles pour garantir les droits linguistiques et culturels Amazigh », une autre question qui sera soulevé par Fethi Ben khlifa .
Pour les Amazighs de Tunisie, « Mouvement Amazigh en Tunisie : défis et paris possibles pour garantir les droits linguistiques et culturels Amazigh ». C’est le militant Ghaki Jaloul qui sera chargé de présenter l’Etat des lieux dans ce pays. « Mouvement Amazigh en Algérie : défis et paris possibles pour garantir les droits linguistiques et culturels Amazigh », est une communication qui sera assurée par l’écrivain KabyleBrahim Tazaghart .
Concernant le Maroc, le thème de « Mouvement Amazigh au Maroc : les aspirations des acteurs pour la gestion démocratique de la diversité linguistique et culturelle au Maroc », plusieurs intellectuels Marocains se pencherons sur ce sujet.
Karima Oufli

Publicités