Il sera poursuivi en justice

Les Chawis rejettent les excuses de Sellal qui les insulté

Saïd F. pour Tamurt.info

« Le mouvement Nasr awras Amoqran est un groupe de citoyens et citoyennes Chaouis sans aucune appartenance politique sinon leur attachement viscéral au peuple Chawi et à son identité », lit-on dans une déclaration publique.

24/03/2014 – 12:07 mis a jour le 24/03/2014 – 12:36 par Saïd F.

 

Les habitants des Aurès, insultés, en direct, à la télévision algérienne par le désormais ex premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, actuellement directeur de campagne électorale de Bouteflika, refusent ses excuses. Les Chawis se sont même organisé en mouvement structuré pour défendre leur honneur et dignité.

« Le mouvement Nasr awras Amoqran est un groupe de citoyens et citoyennes Chaouis sans aucune appartenance politique sinon leur attachement viscéral au peuple Chawi et à son identité », lit-on dans une déclaration publique.

Après la gigantesque manifestation de 19 mars dernier, les Chawis ont élaboré une plateforme de revendication. Ils ont décidé de poursuivre en justice d’Abdelmalek Sellal pour injures racistes et surtout de boycotter les élections présidentielles.
Les Chawis exigent aussi la valorisation de la dimension amazighe de la région et de mettre fin à la marginalisation dont est victime la région et l’inclure dans les projets de développement.

Des revendications sociales ont été étalées par les manifestants qui ont qualifié le régime d’Alger de dictatorial. Ils réclament, en effet, la mise en place un programme de prise en charge médical pour les malades de la silicose ( Tkout est première au niveau nationale pour le nombre de malades, de l’hépatite C (Tazoughaght étant la première au niveau nationale dans le nombre de malade également), permettre l’essor de la culture chaouie en mettant fin à la politique de folklorisation en encourageant l’édition et la commercialisation des livres en tamazight et en demandant la fin de l’exclusion dont sont victimes les différentes expressions de la culture chaouis (musique, chants, théâtre) des médias publics.

« Il faut une mise en valeur des nombreux sites archéologiques dont la région des Aurès regorge, et leur classement en vue d’une meilleure prise en charge, à l’image de Imadghacen, Ksar Dyhia (Baghaï), Bir Dihya (Bir El Ater) et l’obligation et la généralisation de l’enseignement de Tamazight dans tous les paliers scolaires à travers le grand Aurès et l’abrogation de la contrainte du préalable social », lit-on sur la plateforme de revendication du mouvement Chaoui.

Le mouvement Nasra -awras amokran dénonce toutes les manipulations électoralistes qui attisent la discorde entre Algériens, et exprime sa solidarité avec ses frères dans la vallée du M’zab.

Saïd F.

Publicités