Aokas

Le MAK se recueille sur les tombes des victimes du terrorisme

Massidida pour Tamurt.info

 

Dans tous les cimetières des communes de Tizi N’berber et d’Aokas où sont enterrées les victimes du terrorisme islamiste, des gerbes de fleurs ont été déposées sur leurs tombes lors des recueillements observés en début de matinée. Une quinzaine de policiers et militaires de la région ont été assassinés, par les hordes islamistes, durant la décennie noire.

24/03/2014 – 16:47 mis a jour le 24/03/2014 – 19:47 par Massidida

 Le collectif des militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie de la daïra d’Aokas a décrété la journée du samedi 22 mars contre l’oubli et dédiée à Katia Bengana, cette jeune lycéenne assassinée à Meftah (Blida) pour avoir refusé de porter le voile islamique.

Dans tous les cimetières des communes de Tizi N’berber et d’Aokas où sont enterrées les victimes du terrorisme islamiste, des gerbes de fleurs ont été déposées sur leurs tombes lors des recueillements observés en début de matinée. Une quinzaine de policiers et militaires de la région ont été assassinés, par les hordes islamistes, durant la décennie noire.

Dans l’après-midi, les organisateurs ont rendu visite à la veuve d’un inspecteur de l’enseignement, natif d’Aokas, enlevé par des terroristes dans un faux barrage et dont le corps n’a jamais été retrouvé, pour lui offrir un présent symbolique. La veuve éplorée a déclaré n’avoir pas encore fait son deuil car son mari est peut être vivant.

Massidida

Publicités