Batna : Le mouvement B’zayed ose le langage Dadaïste

Batna : Le mouvement B’zayed ose le langage Dadaïste

 

Batna : Le mouvement B’zayed ose le langage Dadaïste

Le mouvement B’zayed de Batna récidive en observant un nouveau sit-in tenu mardi dans l’après midi. Ce mouvement, pour rappel, était le premier à braver la peur et a osé manifester sa colère contre les propos d’Abdelmalek Sellal sur les chaouis, mais aussi pour exprimer son rejet du 4ème mandat.

Composé de jeunes artistes, jeunes étudiants et autres fonctionnaires, il a osé, et pour la deuxième fois faire participer les enfants avec des slogans : « Touche pas à mon avenir ».

Agissant à la mode des dadaïstes, les artistes peintres qui, entre autres, composent ce groupe, ont osé mettre une crotte (excrément) sur une urne posé sur un socle doté de roues allusion à une chaise roulante.

En réponse à nos interrogations quant à la manière, qui peut être jugée indécente, de présenter les choses en usant de crotte, on nous explique « à ceux qui usent du langage indécent, nous répondons avec un langage indécent ! ». Ils ajoutent que « le respect doit être mutuel. Nous leur avons jamais manqué de respect ».

Une heure durant, ils ont scandé leur mots d’ordre contre le 4ème mandat avant de plier leur pancartes et de se disperser. Notons que cette fois ci, contrairement aux précédentes, la police n’était pas présente sur les lieux.

Lounes Gribissa

Publicités