Kidal: L’armée malienne fait un repli tactique jusqu’à l’océan atlantique

Ce n’est pas nouveau, ça a toujours été comme ça. Mais ça faisait longtemps que les azawadiens n’avaient pas assisté à la technique si particulière du repli tactique par l’armée malienne.

Il faut dire que le Mali lui-même avait des fourmis dans les pieds et ne pouvaient plus s’empêcher de faire un repli tactique. Ils ont donc attaqué d’abord la population civile le Vendredi lors d’une manifestation pacifique alors que ceux-ci ne scandaient rien d’autres que «Azawad Oui, Mali No».

Vu qu’ils n’ont pas eu ce qu’ils cherchaient en attaquant la population civile, ils ont attaqués les combattants du MNLA le lendemain. Contrairement à la population civile, le MNLA a répondu par la force et le Mali a eu ce qu’il cherchait : une raison de faire son repli tactique.

Depuis les premières attaques du MNLA, les soldats maliens, pourtant nouvellement formés par l’Union Européenne ont pris la tangente. Ils ont laissés derrière eux les miliciens Touareg du Général Alhaji Ag Gamou qui n’ont rien pu faire contre la fougue guerrière des vaillants soldats de l’Azawad.

Même le gouverneur que le Mali a nommé pour Kidal (Colonel Adama Kamissoko), pourtant un militaire haut gradé à lui-même pris la poudre d’escampette pour laisser derrière lui son sac, comme le montre l’image ci-dessus.

Les soldats maliens ont fini par faire des replis tactiques pour se réfugier dans les habitations civils, auprès de la MINUSMA,  certains ont même tout simplement abandonnés la ville en prenant la route qui mène à Bamako.

Au final, le Mali essuie une lourde défaite, en perdant plusieurs véhicules et de l’armement lourd. Mais ce qui est le plus triste c’est la dizaine de soldats et miliciens maliens qui ont perdu la vie. Si le Mali n’avait pas provoqué les soldats de l’Azawad, si le Mali n’avait pas envoyé son Premier Ministre pour provoquer la population civile, rien de tout cela ne serait arrivé et ses soldats auraient pu retrouver leurs familles.

Paix à leurs âmes et prompt rétablissement à tous les blessés, qui qu’ils soient.

 

– Azawad 24

Publicités