mardi 28 octobre 2014

Algérie-Apartheid : La police algérienne interdit le drapeau amazigh à Tizi-Ouzou

 

Algérie-Apartheid : La police algérienne interdit le drapeau amazigh à Tizi-Ouzou

28/10/2014 – 11:51


DBK (SIWEL) — Ils étaient une dizaine de jeunes artistes de l’école des Beaux arts d’Iɛaẓẓugen (Azazga) à voir leur œuvre artistique censurée par la police du pouvoir algérien. Motif: le drapeau amazigh n’a pas droit de cité chez lui


Des artistes interdits de réaliser leur oeuvre. PH/DRr

Des artistes interdits de réaliser leur oeuvre. PH/DRr
Les jeunes étudiants de l’école des Beaux art voulaient peindre un drapeau amazigh sur des murs à Draa Ben Khedda. Ils en ont été empêchés par la police algérienne. 

 » Le maire a été appelé par les autorités algériennes pour nous signifier qu’il nous est interdit de peindre des drapeaux amazighs au coté du drapeau algérien… », a témoigné un jeune artiste qui a précisé que leur mission était de « réalisé des portraits des colonels de l’ALN ». 

 » L’ordre est venu des services de sécurité », confirme un fonctionnaire de l’APC. Les jeunes artistes ont dessiné le drapeau amazigh à côté du drapeau national algérien et des portraits des colonels de la Kabylie, ce qui n’à pas du goût de certains…Pour rappel, la Kabylie a donné 8 colonels durant la guerre d’indépendance algérienne, 

C’est la police algérienne qui est intervenue pour empêché ces jeunes artistes de poursuivre leur œuvre artistique. Pour exprimer leur refus d’être « interdit » de représenter les couleurs de la Kabylie…en Kabylie, ces jeunes ont décidé de mettre fin à leur mission. Ils ont quitté les lieux que sont actuellement sous surveillance policière. 

aai/cdb 
SIWEL 28 1146 OCT 14

Publicités