Contribution à la conférence nationale Kabyle, par Kader DAHDAH

La construction d’un état Kabyle est une urgence vitale

Kader DAHDAH

« Quelle que soit la nature de l’état kabyle, régional, autonome, fédéré ou indépendant il doit être le moteur de notre unité et de notre rassemblement, car il est la seule voie de salut pour nous libérer de la tutelle arabo islamique afin de retrouver notre liberté et notre dignité ». Tamurt.info publie ci-après la contribution dans son intégralité.

06/11/2014 – 00:00 mis a jour le 06/11/2014 – 08:04 parKader Dahdah

 

Je salue la nation Kabylie et son peuple qui se sont défendu avec héroïsme contre de nombreux colonisateurs dont l’actuel.
Je tiens aussi à saluer le courage et l’abnégation du Président du MAK, Monsieur Bouaziz AIT CHEBBIB ainsi que tous les militants, qui malgré les intimidations les et les brutalités du régime ont préparé cette conférence. Je rends hommage au Président de l’Anavad Monsieur Ferhat MHENNI pour son engagement politique sans faille, de tout temps pour la libération de la Kabylie.

L’histoire récente ou ancienne de Tamazgha en général et de la Kabylie en particulier impose au peuple Kabyle de prendre ses responsabilité et de s’assumer en tant que tel. Notre situation de dominés sous l’état Algérien et son idéologie arabo islamiste n’augurent aucun espoir ni pour notre génération encore pour les générations futures.
La construction d’un état Kabyle Amazigh n’est plus une nécessité mais une urgence pour sauvegarder les intérêts de la Kabylie et de son peuple. Il évitera à la Kabylie la descente imminente aux enfers, programmée par son colonisateur l’Algérie qui consciemment s’est mise sur la même voie que ses autres pays frères arabes comme le Yémen la Syrie, l’Irak…etc.
A l’impossible nul n’est tenu, il est aussi temps de reconnaître que les luttes menées par le peuple Kabyle à travers le RCD et le FFS pour moderniser l’Algérie ont échoué, car la démocratie, la laïcité, le respect de la différence de l’autre sont des valeurs qu’on ne peut appliquer par la force à autrui.

Les raisons de l’urgence de la construction de l’état Kabyle :

Sur le plan identitaire culturel et linguistique.

Seul un état Kabyle permettra au peuple Kabyle d’être et de demeurer Kabyle, grâce à des institutions Kabyles qui promouvront la langue et la culture Kabyle à travers l’école, l’administration, la justice, les média, la police…etc. Les institutions actuelles de l’état Algérien colonisateur ont pour seule mission d’arabiser et d’islamiser la Kabylie.

Sur le plan sécuritaire.

Sachant que le régime Algérien est une dictature militaro religieuse, sa nature violente est connue et reconnue à travers le monde entier. Les luttes entre les différents clans au sommet du pouvoir se font uniquement pour le partage de la rente pétrolière et gazière, ces luttes se répercutent dramatiquement sur les populations Amazighs (Kabyles, en 2001, Mozabites en 2014) qui en payent les frais. Le terrorisme islamiste est maintenu à un niveau de stabilité affin de justifier le quadrillage et la surveillance de la Kabylie par l’armée, la gendarmerie, la police et le DRS et aussi afin de lui empêcher toute volonté d’émancipation et de liberté.
La Kabylie ne connaitra jamais la paix et le la prospérité tant que sa sécurité est gérée par ses ennemis, par l’intermédiaire des KDS acquis aux thèses de l’idéologie arabo islamiste ou assoiffés de pouvoir et d’enrichissement. Les kidnappings des 80 investisseurs Kabyles qui n’ont jamais mobilisé autant de forces de l’ordre comme celui d’Hervé Gourdel, sont une preuve du complot multidimensionnel contre la Kabylie et son peuple.

Sur le plan économique.

La Kabylie regorge de potentialités économiques qui vont de l’agriculture du tourisme de l’industrie, de la pêche…etc. Des centaines d’opérateurs économiques et industriels Kabyles ou étrangers sont interdits d’investissement en Kabylie et sont forcés par racisme et anti kabylisme primaire pour s’installer dans d’autre régions d’Algérie. Samsung, Toyota, Peugeot, la raffinerie d’El Kseur, sont des exemples de sociétés interdites d’investissement en Kabylie. Les barrages d’eau de Kabylie ne desservent même pas les habitants kabyles mais alimentent les piscines de nos colonisateurs sur les hauteurs d’Alger et les plaines de Blida et du constantinois.

Sur le plan géostratégique.

Le peuple Kabyle n’a aucune existence officiel il est considéré aux yeux du monde entier comme étant un peuple arabe car la constitution de l’état « Arabe » Algérien nie et combat la composante Amazigh de l’identité réel de l’Algérie. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale l’humanité a trouvé une certaine quiétude sauf les sociétés arabo musulmanes où les guerres religieuses et les conflits entre pays arabes voisins sont récurrents.
Le constat de cette idéologie a été dressé déjà au 11e siècle par Ben Khaldoun qui disait dans sa célèbre phrase « si un peuple est arabisé il sombrera dans l’anarchie, et s’il est dans l’anarchie il ne pourra jamais se reconstruire ». L’idéologie arabo islamiste est une idéologie totalitaire et destructrice. Elle est non seulement opposée à la liberté de conscience, à la laïcité, à l’égalité entre homme et femme, aux idées cartésiennes et au progrès humain mais elle a aussi pour principal objectif de détruire et d’exterminer tout ce qui est différent d’elle. Cette idéologie est en guerre contre l’occident contre le judaïsme contre le christianisme…etc. Le peuple Kabyle qui est universaliste tolérant et laïque, en restant sous la domination de cette idéologie il se retrouve en guerre contre l’occident malgré lui.

Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins où nous devons choisir entre deux situations : Soit de vivre dans un chez soi, même petit et modeste mais dans lequel nous existerons en tant que kabyles, dans la dignité, la prospérité, la liberté et la démocratie, en ayant comme langue première notre propre langue le kabyle. Ou bien vivre dans un grand ensemble en ruine menacé d’auto destructions récurrentes, en tant que sous Algériens, soumis par la force à l’idéologie wahhabite, obligé à la langue quoreichite, mais surtout avec la certitude que nos enfants seront soit des candidats à l’exile vers l’occident ou bien des mercenaires islamistes au service des grandes puissances et de leur multinationales.

Conclusion.
Ce serait un comportement criminel pour notre génération si on laisse la Kabylie disparaître et s’effacer dans le magma arabo islamique destructeur. Il est temps pour que le peuple Kabyle s’unisse comme un seul homme afin de prendre son destin en main et de refuser le dictat de ceux qui sont déterminés à éradiquer notre culture notre langue et notre identité Amazigh.

Quelle que soit la nature de l’état kabyle, régional, autonome, fédéré ou indépendant il doit être le moteur de notre unité et de notre rassemblement, car il est la seule voie de salut pour nous libérer de la tutelle arabo islamique afin de retrouver notre liberté et notre dignité.
Un état Kabyle assurera la prospérité et le bonheur au peuple Kabyle, il sera bénéfique aussi à tous les autres peuples d’Afrique du Nord, et il contribuera à la stabilité et à la paix dans le bassin méditerranéen.

Ad yedder wɣref aqvayli di tlelli d yisɣ.

Kader DAHDAH militant pour l’autodétermination de la Kabylie.

Publicités