Alors que le prix du pétrole continue de chuter

Alger verse toujours des sommes faramineuses au Polisario et à la Palestine

Saïd F.

Des sommes faramineuses sont injectées mensuellement dans les caisses des autorités palestiniennes et des dirigeants de l’organisation paramilitaire du Polisario. Une tradition héritée de Ben Bella et de Boumedienne il y a de cela plus d’un demi-siècle.

29/12/2014 – 00:30 mis a jour le 28/12/2014 – 21:24 par Saïd F.

 

Le prix du pétroles, selon les observateurs et les économistes avertis, risque de frôler les 30 dollars d’ici quelques mois. Les décideurs algériens paniquent. Ils ne savent pas quoi faire pour faire face à l’imminente crise économique qui se profile à l’horizon.

La calamité est très proche et inéluctable. Mais ceux qui détiennent le pouvoir depuis 1962 ne dérogent jamais à la règle. Ils continuent toujours de financer à coût de milliards les causes perdues et qui ne concernent pas les peuples d’Algérie.

Des sommes faramineuses sont injectées mensuellement dans les caisses des autorités palestiniennes et des dirigeants de l’organisation paramilitaire du Polisario. Une tradition héritée de Ben Bella et de Boumedienne, il y de cela plus d’un demi-siècle.

Durant toute cette période et à ce jour, les Peuples d’Algérie, sans leur consentement, sont obligés de partager leurs richesses avec les palestiniens et le polisario. Même durant les crises économiques les plus rudes, le pouvoir algérien n’a jamais dérogé à la règle. « Une chose est sûr, le pouvoir algérien dépense plus pour le Polisario et la Palestine que pour la Kabylie », avait confié à Tamurt.info un ancien chef du gouvernement algérien.

En ce moment de vaches maigres, Alger persiste dans sa politique diabolique. La semaine dernière seulement le premier ministre Sellal et Bouteflika ont appelé les algériens à serrer leurs ceintures ! Pourquoi ils ne cessent pas de verser sa subvention qui échappe à tout contrôle gouvernemental aux Palestiniens et au Polisario ?

Saïd F, pour Tamurt info

Publicités