• Charlie Hebdo: un des suspects de l’attentat tué et les deux autres en détention

Charlie Hebdo: un des suspects de l’attentat tué et les deux autres en détention

Les 3 hommes seraient liés à un réseau terroriste yéménite; opération policière d’envergure menée à Reims

 

John MacDougall (AFP)John MacDougall (AFP)« Rassemblement devant l’ambassade de France à Berlin le 7 janvier 2015 pour rendre hommage aux victimes de l’attentat au siège de Charlie Hebdo à Paris « 

Un des suspects de l’attentat de mercredi contre le magazine Charlie Hebdo à Paris, qui a fait 12 morts et plusieurs blessés, a été tué et les deux autres mis en détention, ont confié deux hauts responsables américains de la lutte contre le terrorisme à la chaîne NBC News.

Un des responsables a déclaré à Associated Press que les hommes seraient liés à un réseau terroriste yéménite.

Pendant la soirée, une opération policière est en cours à Reims dans le nord-est de la France après que des hommes ont attaqué aux cris d’«Allah Akbar» le journal satirique,

Soit les suspects vont réussir à prendre la fuite, soit il pourrait y avoir un échange de tirs, a prédit un officier de l’unité d’élite Raid, appelant les journalistes présents à la «plus grande prudence».

L’attentat a provoqué une vague d’indignation en France où plus de 100 000 personnes ont manifesté spontanément pour dénoncer le terrorisme.

Les trois hommes sont âgés de 18 ans, 32 ans, 34 ans. Les deux trentenaires seraient des frères, de nationalité française, nés dans le 10e arrondissement de Paris. Saïd Kouachi et Chérif Kouachi reviendraient de Syrie et l’un des deux avait été jugé dans l’affaire de la filière irakienne dite du 19e arrondissement. Chérif Kouachi a été reconnu coupable en 2008 d’accusations de terrorisme pour avoir aidé les combattants à l’insurrection en Irak et a été condamné à 18 mois de prison.

Le plus jeune homme, Hamyd Mourad, âgé de de 18 ans, était inscrit en Terminale S en 2014 dans un lycée de Charleville-Mézieres dans l’académie de Reims.

Quatre dessinateurs de Charlie Hebdo (Cabu, Charb, Tignous et Wolinski) sont décédés dans l’attentat.

Les assaillants ont crié « Allah Akhbar » et « on a vengé le prophète » en fuyant, selon une vidéo filmée par des témoins réfugiés sur le toit du bâtiment. La dessinatrice Coco présente sur les lieux de l’attentat, a raconté que les deux assaillants, qui parlaient parfaitement le français, se sont revendiqués d’al-Qaïda.

De nombreux policiers sont à la recherche des assaillants qui sont toujours en fuite. Les autorités ont déployé une protection renforcée immédiate pour les organes de presse, les grands magasins et les lieux; le plan VIGIPIRATE a été relevé en Ile-De-France au niveau maximum d’ « alerte attentat ».

 

Un témoin raconte l’attaque de Charlie Hebdo : Un témoin raconte l’attaque de Charlie Hebdo

 

00:25: Opération policière à Reims

23:10: Selon Libération, les trois suspects auraient été interpellés.

23:00 – Les trois suspects ont été identifiés (sources policières au Monde)

La police a resserré son étau autour de deux suspects franco-algériens issus de Pantin, en banlieue parisienne. Ils seraient revenus de Syrie cet été et auraient 32 et 34 ans. Le troisième suspect recherché serait un SDF né en 1996.

21:36 – L’Iran dénonce un acte « étranger à l’islam ».

Patrick Hertzog (AFP)Patrick Hertzog (AFP)« Veillée en mémoire des victimes de l’attaque sanglante ontre le journal satirique français Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 à Strasbourg « 

Ces actes sont « la continuité d’une vague de radicalisme et d’une violence physique et mentale sans précédent » qui « se sont répandues dans le monde ces dix dernières années », a déclaré la porte-parole de la diplomatie iranienne, Marzieh Afkham, citée par l’agence officielle Irna

21:00 Discours de François Hollande – Le président décrète une « journée de deuil national » jeudi en France, les drapeaux seront en berne pour trois jours

Notre meilleure arme, c’est notre unité. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous séparer. Je veux ici, en votre nom, dire toute notre reconnaissance aux familles, aux éprouvés, aux blessés, aux proches, à tous ceux qui sont aujourd’hui meurtris dans leur chair par ce lâche assassinat ».

Aujourd’hui, c’est la République toute entière qui a été agressée. La République, c’est la liberté d’expression, la République, c’est la culture, c’est la création, c’est le pluralisme, c’est la démocratie, a-t-il ajouté. C’est ça qui était visé ».

« La liberté sera toujours plus forte que la barbarie et rien ne pourra nous faire fléchir ».

20:30 Mise au point – Les services anti-terrorisme italiens, espagnols, belges, et britanniques ont tenu des réunions mercredi pour examiner les menaces en Europe.

Au Danemark, la sécurité a été renforcée autour du journal Jyllands-Posten, qui avait choqué en publiant des caricatures de Mahomet.

20:11 – Le pape condamne un horrible attentat.

« Quelle que puisse être la motivation, la violence meurtrière est abominable, elle n’est jamais justifiée, la vie et la dignité de tous doivent être garanties »

20:00 – La président de Front Nationale s’est exprimée: « le temps du déni, de l’hypocrisie, n’est plus possible »

« C’est ma responsabilité de dire que la peur doit être surmontée et de dire que cet attentat doit au contraire libérer notre parole face au fondamentalisme islamique, ne pas se taire, et commencer par oser nommer ce qui s’est passé. Ne pas craindre de dire les mots : il s’agit d’un attentat terroriste commis au nom de l’islamisme radical », a déclaré Marine Le Pen

19:47 – Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou présente ses condoléances au peuple français.

« Sans un combat commun de l’Occident contre le terrorisme islamique, cet acte de haine dont nous avons tous été témoins aujourd’hui, ne sera pas le dernier »

 

Valery Hache (AFP)Valery Hache (AFP)« Des manifestatants brandissent une pancarte « Je suis Charlie, lors d’un rassemblement à Nice, le 7 janvier 2015 »

19:15 Mise au point -Plus de 100.000 personnes rassemblées dans les rues en France.

Plus de 35.000 personnes étaient rassemblées dans la soirée de mercredi à Paris, en hommage aux victimes de l’attentat sanglant contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, selon une source policière.

Entre 13.000 et 15.000 personnes sont également descendues dans les rues de Rennes (ouest), plus de 10.000 à Lyon (centre-est) et autant à Toulouse (sud-ouest), environ 7.000 à Marseille (sud) et plus de 5.000 à Nantes (ouest) ou encore Bordeaux (sud-ouest), selon les estimations des autorités.

19:08 – La Turquie condamne mais met en garde contre l’islamophobie

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté le terrorisme, peu importe d’où il vient et ses mobiles », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu

« Ce n’est pas une approche correcte d’associer l’islam au terrorisme (…) il y a aussi des attaques terroristes commises par des fidèles d’autres religions », a-t-il encore souligné.

19:00 – Une attaque contre « les valeurs humaines », selon le Qatar

18:56 – John Kerry, francophone et francophile, a tenu à parler en français lors d’une conférence de presse en direct à Washington afin de s’adresser « directement aux Parisiens et à tous les Français pour leur dire que tous les Américains se tiennent à leurs côtés ».

Le chef de la diplomatie américaine, dont une partie de la famille est française et qui est un habitué de Paris, a exprimé l’horreur, la colère et la condamnation de ce terrible acte de violence.

« Nous sommes également solidaires de votre engagement dans la bataille, la lutte, contre l’extrémisme et de votre détermination à protéger la valeur qui fait si peur aux extrémistes et qui a toujours uni nos deux pays: la liberté », a poursuivi John Kerry.

18:45 – « Ceux qui utilisent le nom du prophète pour commettre les actes les plus horribles (…) ne portent pas seulement préjudice aux relations islamo-françaises, mais à l’Islam tout entier en tant que religion, valeurs et éducation, une religion qui fait toujours appel à la modération et au dialogue avec les autres religions », a déclaré l’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri

Kenzo Tribouillard (AFP)Kenzo Tribouillard (AFP)« Des pompiers devant le siège de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris « 

18:36 – Sécurité renforcée au consulat de France à New York

18:09 – Ban Ki-moon se dit consterné par cette attaque contre la liberté de la presse

18:04 – « Nous avons commencé à nous venger au nom du prophète et ce n’est que le début » (haut responsable de l’Etat islamique)

17:31 – Tirs de joie dans le camp palestinien de Aïn el-Heloué, au sud-Liban (médias libanais)

17:13 – Bernard Maris, économiste et chroniqueur sur France Inter, également tué dans l’attentat

17:00 – Des rassemblements sont organisés dans toute la France à l’appel du Syndicat national des journalistes

16:28 – Barack Obama condamne une fusillade « terrifiante »

« Toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont été tués ou blessés dans cette attaque », a par ailleurs déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama, sur la chaîne MSNBC.

16:17 – Bernard Cazeneuve: « Nous renforçons les moyens partout sur le territoire (…) je veux d’abord confirmé le bilan: 12 disparus, 8 blessés dont 4 en situation d’urgence absolue »

16:16 – Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman présente ses condoléances au peuple et au gouvernement français.

« Israël s’identifie à la douleur de la France (…) nous ne devons pas laisser le terrorisme et les terroristes intimider le monde libre et l’Occident doit rester unis et déterminé à combattre ce danger »

16:10 – La Ligue arabe et Al-Azhar, principale autorité de l’islam sunnite, ont condamné mercredi l’attentat « terroriste » contre le journal satirique français Charlie Hebdo.

16:02 – INFO i24news: les deux terroristes seraient franco-algériens et reviendraient du djihad en Syrie

15:52 – La chancelière allemande Angela Merkel s’est dite bouleversée par l’attentat abominable

« Cet acte horrible est non seulement une agression contre la vie des citoyennes et des citoyens français, mais aussi une attaque que rien ne peut justifier contre la liberté de la presse et d’opinion, un fondement de notre culture libre et démocratique », a affirmé la chancelière dans un communiqué.

ElyséeElysée« Mise en berne des drapeaux après l’attentat contre Charlie Hebdo »

15:44 – Les drapeaux sont en train d’être mis en berne un peu partout en France en signe de deuil

15:39 – Le président russe Vladimir Poutine envoie ses condoléances « aux victimes de l’attaque meurtrière à Paris et condamne le terrorisme sous toutes ses formes »

14:45 – Le Conseil du culte musulman a fustige « un acte barbare contre la démocratie ».

14:37 – Le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker condamne une barbarie

13:44 – Le Premier ministre britannique David Cameron condamne « l’attaque révoltante »

13:33 – Le président François Hollande est arrivé au siège du journal et a convoqué une réunion de crise à 13h00GMT.

« La France est aujourd’hui devant un choc, un attentat terroriste »

 

Martin Bureau (AFP)Martin Bureau (AFP)« Firefighters, police officers and forensics experts pictured outside the offices of the French satirical newspaper Charlie Hebdo in Paris on January 7, 2015 »

Richard Malka, avocat historique de Charlie Hebdo, a réagi avec émotion sur Europe 1: « Je ne dispose d’aucune information particulière pour le moment. Je ne sais pas quoi vous dire, je suis effondré. Ce sont des amis depuis des années. Certains d’entre eux étaient sous protection policière depuis près de dix ans, depuis les caricatures de Mahomet. Ils faisaient l’objet de menaces constantes. Je me rends sur les lieux maintenant. C’est terrifiant ».

L’hebdomadaire satirique faisait l’objet de menaces depuis la sortie d’un numéro baptisé « Charia Hebdo », avec « Mahomet rédacteur en chef ».

Pour le jour de l’an, une caricature du « calife » de l’Etat islamique, Abu Bakr al-Baghdadi souhaitant bonne année à ses « lecteurs », a été diffusée par le journal sur les réseaux sociaux.

Publicités