lundi 12 janvier 2015

Marche contre le terrorisme à Paris

Ferhat Meheni très sollicité par la presse étrangère

Saïd F. pour Tamurt.info
 

La participation des Kabyles et du président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni, à la marche de Paris d’hier pour dénoncer le terrorisme islamiste, a été bien remarquée. Beaucoup de journalistes se sont rués vers Ferhat Mehenni pour l’interroger.

12/01/2015 – 00:30 mis a jour le 11/01/2015 – 23:41 par Saïd F.

 Ferhat a tenu à dénoncer avec vigueur les actes criminels. Il a répondu à toutes les questions avec modestie et lucidité. Maîtrisant un Français parfait, le président du GPK n’a pas omis de signaler que le peuple Kabyle subit les affres du terrorisme depuis des décennies.

Sa participation à cette marche a attisé la curiosité des Européens. Il a représenté dignement la Kabylie et des centaines de ses compatriotes ont répondu à son appel. Le joli drapeau de la Kabylie a flotté très haut sur Paris sous les regards du monde entier et des caméras de télévisons étrangères. 
« Je ne savais pas que la Kabylie était doté d’un Gouvernement provisoire », nous a avoué une journaliste du Soir De Bruxelles. La journaliste a même pris les coordonnées d’un militant du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) pour revenir après sur le combat du peuple Kabyle. Les adhérents du Réseau Anavad et les militants du MAK se sont aussi illustrés par leur participation massive à cette marche. « La place de la Kabylie est au sein des peuples qui rejettent l’intégrisme. Dommage que certains Algériens aient organisé des manifestations à l’honneur des deux terrorismes qui ont commis le carnage au journal de Charlie Hebdo.

La réaction négative de certains Algériens et la mobilisation des Kabyles contre le terrorisme suite à cette fusillade montre à elle seule le fossé qui nous sépare des arabo-islamistes intégristes et l’urgence de nous séparer d’eux. Aujourd’hui le monde entier fait la distinction et on demande à la communauté internationale de nous aider à amorcer notre indépendance », nous déclaré un étudiant Kabyle hier matin à Paris, au carré du GPK.

Saïd F pour Tamurt info

Publicités