AT YIRATEN (Tamurt.info) – Le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, accompagné d’Achour Mehab, membre du conseil régional de Tizi Ouzou-Boumerdes a rencontré les militants de Larvâa n At Yiraten.

17/01/2015 – 06:00 mis a jour le 17/01/2015 – 00:58 par La Rédaction

 Après une minute de silence à la mémoire de Boulifa, Mohamed Djefal, Abane Remadane, trois figures de la région des At Yiraten qui ont marqué l’histoire du peuple kabyle, et les martyrs du printemps noir, le débat a été ouvert pour aborder plusieurs sujet dont la structuration du MAK au niveau de cette localité.

Le président du MAK, a tenu, d’abord à féliciter le peuple kabyle pour avoir démontré à quel point il reste intraitable sur son identité en réussissant deux belles marches à Tizi Ouzou et Vgayet le 12 janvier.

« La formidable mobilisation de Yennayer est le résultat du travail de fourmis fourni par nos militants dont la détermination et l’engagement sont exemplaires. Ils ont prouvé pour la énième fois que quand on veut on peut. Ils sont à féliciter et la Kabylie est fière de leur maturité et leur courage politiques ».

Abordant le règlement intérieur qu’il faut faire respecter, les présents ont exprimé leur ras-le-bol de voir des individus s’ériger en militants du MAK pour ternir l’image du mouvement qu’ils sont sensés défendre.

Bouaziz Ait Chebib a rétorqué : « oui, les éléments du DRS se font passer pour nos militants sur les réseaux pour donner une image raciste et islamophobe du MAK. Nous avons souvent dénoncé ces conspirations qui visent à discréditer notre mouvement qui incarne les valeurs universelles de respect de l’autrui, du respect de la liberté de culte et de conscience, de la tolérance, du respect à l’égard de toutes les religions, de la liberté et de la solidarité avec tous les opprimés ».

Avant d’ajouter : « le peuple kabyle n’est pas dupe. Malgré ces campagnes de diffamation, il a répondu présent à l’appel du MAK car il sait bien distinguer le grain de l’ivraie et il a vu sur le terrain qui défend ses intérêts en luttant pour l’instauration d’un Etat kabyle, et qui se servent de lui pour la gestion de leur propres carrières ».

Sur le plan politique, le président du MAK est revenu sur la découverte du corps d’Hervé Gourdel :
« Le 14 janvier, soit une semaine après les attentats islamistes qui ont décimé la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à trois policiers français et 4 juifs dans un hypermarché cacher, l’armée algérienne a curieusement éprouvé l’ultime nécessité de relancer ses fouilles à la suite d’indications fournies par un « islamiste armé ». Je ne crois pas aux coïncidences en politique. Ça prouve tout simplement que les services algériens sont impliqués dans cette affaire et ont décidé de retrouver la dépouille de la victime au moment qui les arrange pour montrer au monde que l’Algérie qui a glorifié les terroristes du GIA et de l’AIS lutte contre le terrorisme qu’elle instrumentalise. Et pour reprendre un commentaire d’une militante du MAK : « A At Ouabane,faute de connexion, nous n’avons pas pu transmettre en direct la Conférence Nationale Kabyle mais les assassins d’Hervé Goudel avaient un super haut débit pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux la vidéo de sa décapitation. » alors l’Etat islamique en Algérie tout l’AQMI sont des créations du régime raciste d’Alger ».

Achour Mehab, trésorier du Conseil Régional, est revenu sur l’aspect financier et a remercié les militant du MAK/Canada, les adhérents du réseau Anavad et toutes les bonnes volontés kabyles qui aident financièrement le MAK à agir sur le terrain. Et d’ajouter : « nous remercions les adhérents de FIDEK en Allemagne et de TIWIZI aux USA qui ont acheté une voiture au MAK . Cette voiture est à la disposition de tous nos militants dans le cadre de leur mission politique, avant de terminer : au MAK soit on accepte de se sacrifier pour la Kabylie soit on le quitte, celui qui veut l’enrichissement ou la gestion de sa carrière personnelle, sa place est ailleurs pas chez nous ».

A l’issue d’un débat fructueux, les militants d’At Yiraten se sont donné RDV pour vendredi prochain pour procéder à la restructuration de leur coordination et l’élection de ceux qui vont agir et parler en leur nom. La réunion sera aussi l’occasion pour installer la confédération des At Yiraten.

Publicités