samedi 11 avril 2015

 

 

 

En présence du chanteur Idir et d’une foule nombreuse

Ferhat présente son nouvel album à Paris

Saïd F
 

PARIS (Tamurt.info ) – « C’est en 2012 que j’ai décidé de reprendre le chemin de la musique et de sortir un autre album. J’ai fait appel à des artistes qui ont contribué à cette réussite », a déclaré d’emblée le « maquisard de la chanson Kabyle », hier soir dans la grande salle de la BRTV à Paris, à côté du célèbre chanteur Idir et une foule nombreuse venue découvrir son nouvel album.

11/04/2015 – 19:58 mis a jour le 11/04/2015 – 20:22 par Saïd F

 

« Entre l’homme artistique et l’homme politique, je préfère toujours le premier », dira avec émotion Ferhat sous les applaudissements du public. Pour Ferhat Mheni, visiblement très ému avec la présence de tant de personnes venus à sa rencontre, « la Kabylie mérite touts les sacrifices possibles et je ne baisserai jamais les bras pour sa liberté ».

Après être revenu sur les conditions et les étapes de la préparation de son album, Ferhat a promis de revenir dans un avenir proche avec un autre album et la participation de plusieurs autres artistes Kabyles. « Cette fois-ci, j’ai fait appel à Idir et j’espère que la prochaine fois notre ami Aït Menguelet répondra présent ainsi que d’autres chanteurs », un souhait qui tient à cœur à Ferhat.

Les débuts difficiles dans la chanson durant les années 1970 ont été aussi une occasion pour Ferhat de faire une rétrospective sur son long parcours artistique parsemé d’embuches à cause du gouvernement algérien . « En 1973, nous étions, avec Idir, au festival de la chanson algerienne. Le groupe Imazighen imula a remporté le 1er prix », fera remarquer Ferhat sans omettre aucun détail.

Idir interviendra pour dire que Ferhat est venu le trouver dans une conjoncture difficile pour lui. Plusieurs personnes ont fait part à Idir de leurs doutes quant à leur duo. Mais ce dernier à rétorqué qu’il a fait des duos avec de nombreux étrangers et donc pour lui faire un duo avec Ferhat est plus que normal, c’est une évidence étant donné qu’ils ont le même parcours dans le combat identitaire. « Il existe entre nous une relation fraternelle ».

Ferhat a remercié son grand ami Idir ainsi que les autres artistes qui ont contribué à ce merveilleux album (Dihiya, Karim Yeddou, Kamilia Adli, Fatima Ammi, Tamazight M., Abderezak Halit, Saïd Zaouane, Tenna, Mohand Aït Chalal, Ali Ideflawen, Kamel Iflissen, Nourredine Kabylie. .).
Il ne manquera pas de remercier l’artiste Olivier Graine qui s’est chargé de la pochette de l’album. Ce dernier a remis à Ferhat Mehenni un trophée sculpté par lui même. Premier trophée d’une longue série qui récompenseront les artistes kabyles.

Notons que la salle de la BRTV était archi comble. Tous les albums se sont vendus comme des petits pains. Ferhat a pris le soin de les dédicacer à touts les personnes présentes et ce jusqu’à une heure tardive de la soirée.

Saïd F.

Publicités