INDEPENDANCE DE LA KABYLIE

 

 

mardi 21 avril 2015

La « guerre » pacifique de la Kabylie contre le colonialisme Arabe Algérien.

 

LA « GUERRE » PACIFIQUE DE LA KABYLIE CONTRE LE COLONIALISME ARABE ALGÉRIEN.

21/04/2015 – 01:05

 

KABYLIE (SIWEL) —  » Les milliers de Kabyles qui ont marché ce 20 avril 2015 avec les drapeaux Kabyles, dans les trois grandes villes Kabyles Tizi, Vgayet, Tuviret pour clamer le droit du peuple Kabyle à disposer de lui-même et à exprimer leur ras le bol de ce colonialisme ont redonné l’espoir et le courage à la nation Kabyle. » « Le MAK et le GPK qui donnent l’apparence d’entités politiques ordinaires, sont en réalité des structures révolutionnaires dont l’objectif est de poursuivre le combat de Fatma n Summer, Matoub, Mameri, M A Bessaoud, Mbrek A Menguellat, Massinissa et des 128 jeunes martyres du printemps noir. » 

 

La « guerre » pacifique de la Kabylie contre le colonialisme Arabe Algérien.


Depuis 1962 la langue et la culture arabe sont imposée par la force et la terreur au peuple Kabyle alors que sa propre langue lui est interdite dans les tribunaux les commissariats les mairies, les télés…etc. 96% des enfants Kabyles sont interdits par le pouvoir d’apprendre leur langue maternelle, seuls 4% sont autorisés dans les écoles de façon facultative pour les besoins machiavélique de sa propagande afin de faire croire qu’il prend en charge cet enseignement.

Les levées du drapeau Kabyle (Annay Aqvayli) au Qebec et à Montpelier par des militants du GPK puis à Paris par le président Ferhat Mehenni, en cette période coïncidant avec le double l’anniversaire du printemps Kabyles (de 1980 et de 2001), est synonyme d’une grande bataille gagnée par des « soldats » armés de leur seules convictions et de leur seule détermination à s’affranchir du joug arabe imposé par le pouvoir militaro islamiste d’Alger depuis 1962.

Les milliers de Kabyles qui ont marché ce 20 avril 2015 avec les drapeaux Kabyles, dans les trois grandes villes Kabyles Tizi, Vgayet, Tuviret pour clamer le droit du peuple Kabyle à disposer de lui-même et à exprimer leur ras le bol de ce colonialisme ont redonné l’espoir et le courage à la nation Kabyle.

En général les drapeaux sont imposés par les mouvements révolutionnaires mais le drapeau Kabyle tire sa légitimité des élections qui lui ont été consacrées par tous les kabyles dans le monde notamment à Paris, Marseille, Lille, Montpelier, Belgique, Suisse, Canada…etc et dans l’immense majorité des villages et villes Kabyles où il a été possible de déjouer la surveillance du DRS.

Le MAK et le GPK qui donnent l’apparence d’entités politiques ordinaires, sont en réalité des structures révolutionnaires dont l’objectif est de poursuivre le combat de Fatma n Summer, Matoub, Mameri, M A Bessaoud, Mbrek A Menguellat, Massinissa et des 128 jeunes martyres du printemps noir.

Les Kabyles qui activent dans le MAK et le GPK sont de simples militants doublés d’une grande valeur révolutionnaire, ils sont convaincus de la justesse de leur cause et n’ont pas peur des représailles et des assassinats du pouvoir colonisateur.

Un grand nombre de Kabyles qui sont méfiants et lassés par l’activité politique hésitent de s’impliquer car ils pensent que le GPK et le MAK sont comme les autres partis Kabyles traditionnels acquis aux thèses algéranistes moyennant des subventions colossales.

Les multiples sortis sur le terrain du président du Mak Bouaziz Ait Chebbib à la rencontre des citoyens Kabyles, pour des campagnes pédagogiques de sensibilisation et d’explication du degré de soumission et de colonisation du peuple Kabyle commencent à donner leur fruit. Malgré les faveurs qu’accorde le pouvoir Algérien à coup de milliard aux chancelleries occidentales pour qu’elles ferment les yeux sur sa répression en Kabylie, des militants du GPK sont arrivés tout de même à contacter des députés Français et Allemands et à les sensibiliser sur la cause Kabyle pour qu’ils posent des questions écrites à leurs gouvernements, mais ces derniers protègent nos bourreaux et tortionnaires du pouvoir.

La guérilla médiatique menée à travers les organes de presse Kabyle du web et sur les réseaux sociaux arrive à contrer le silence et le boycotte imposé par le pouvoir aux journaux dits « indépendants » les empêchant ainsi de rendre compte de tout ce qui se passe en Kabylie hormis ce qui l’arrange. Le déjeuner républicain kabyle qui a été relayé par la presse du monde entier a donné une aura et grande visibilité au peuple et à la nation Kabyle.

Le moyen orient qui s’embrasement dans des guerres inter religieuses, inter ethniques et inter Arabe auquel le pouvoir arabe Algérien veut lier notre destin devrait motiver la masse Kabyle, silencieuse et indécise à rejoindre la révolution pacifique pour consacrer le droit à l’autodétermination de notre peuple.

Le droit à l’autodétermination est la voie de salut pour la Kabylie puisqu’elle regroupe les autonomistes et les indépendantistes pour construire un état Kabyle dont la nature sera déterminée démocratiquement par le choix de tous les Kabyles.

Le pouvoir semble dépassé par sa stratégie de surveillance du web et de la répression épisodiques des militants du MAK, et ceux du GPK dans les aéroports, il renforce plutôt leur détermination. Ses tentatives d’infiltration et de manipulation comme au temps des Arouches ne peuvent affaiblir la révolution Kabyle tant que l’unité autour du MAK et du GPK seront les maitres mots de tous les Kabyles.

Kader Dahdah.

SIWEL210105

Publicités