mardi 23 juin 2015

Déclaration de la Section MAK- IΣEZZUGEN / « Llum yellan ɣef uccen rrant-id af uyaẓiḍ »

 

DÉCLARATION DE LA SECTION MAK- IΣEZZUGEN / « LLUM YELLAN ƔEF UCCEN RRANT-ID AF UYAẒIḌ »

23/06/2015 – 12:32

 

IΣEZZUGEN (SIWEL) — Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, la section MAK d’I3ezzugen a tenu à revenir sur les affrontements qui se sont produits dans la soirée du 19 au 20 juin au centre-ville d’I3ezzugen. La déclaration rappelle que le Mouvement kabyliste «est fondamentalement pacifique» et «qu’il ne saurait être entraîné par l’Etat colonial algérien dans une violence préméditée». 

La déclaration pointe la responsabilité de l’Etat algérien qu’elle accuse d’avoir fomenté ces troubles dans le but de discréditer le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. La Section MAK d’I3ezzugen précise encore que, l’Etat algérien est l’«unique producteur de violences et de conflits sociaux dans cette Kabylie qu’il veut absolument abattre car comme le dit l’adage : Quand on veut abattre son chien on l’accuse de rage». 

Nous publions ci-après l’intégralité de la déclaration de la Section MAK-IΣEZZUGEN.

 

Déclaration de la Section MAK- IΣEZZUGEN / « Llum yellan ɣef uccen rrant-id af uyaẓiḍ »

AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODERTMINATION DE LA KABYLIE
M.A.K

Déclaration de la Section MAK- IΣEZZUGEN

« Llum yellan ɣef uccen rrant-id af uyaẓiḍ »

L’opinion publique d’Iɛezzugen semble confuse sur les événements récents qui se sont déroulés suite au lever du drapeau (anay) kabyle dans la soirée du 19 juin à la mémoire d’Ameziane Mehenni. La situation mérite donc recadrage et clarifications.

Au vu de la réussite de la levée du drapeau kabyle à la cité Tizi-Bbuccen, des jeunes dans la foulée de leur enthousiasme ont voulu rééditer l’action au niveau de la place de la mairie. Ils se sont rendus pacifiquement, sans le moindre incident de Tizi-Bbuccen à la place de la mairie. Arrivés sur les lieux, une armada de policiers de l’Etat algérien, spécialistes dans la production et l’entretient de la violence, a opéré avec des barbouzes collaborateurs, pour noyauter la foule, créant ainsi un climat de violence et de confusion.

Malgré le retrait immédiat des militants du MAK, Mouvement résolument pacifique et déterminé à ne pas tomber dans le piège des provocations de l’Etat algérien, la violence a été entretenue tardivement dans la nuit. La responsabilité de ces évènements incombe totalement à l’Etat colonialiste algérien qui a provoqué la population civile en s’infiltrant parmi les manifestants pour provoquer et entretenir la violence et ce, afin de faire croire à la responsabilité du MAK auprès de l’opinion publique. Cette manipulation de la violence dans une marche pacifique vient confirmer la nature coloniale de l’Etat algérien, unique producteur de violences et de conflits sociaux dans cette Kabylie qu’il veut absolument abattre car comme le dit l’adage : « Quand on veut abattre son chien on l’accuse de rage »

Nous tenons à rappeler que notre Mouvement est fondamentalement pacifique et qu’il ne saurait être entraîné par l’Etat colonial algérien dans une violence préméditée. Le MAK continuera avec conviction, courage et ténacité à travailler à la construction de l’ETAT KABYLE avec les Kabyles et non avec l’Etat algérien auprès duquel nous n’avons strictement rien à revendiquer.

Nous, section Iɛezzugen du MAK, assumons nos erreurs et nos maladresses lors de cette action où avec d’autres jeunes kabyles, nous nous sommes laissés emporter par notre enthousiasme, cependant nous refusons que la violence produite et entretenue par la police algérienne et ses collaborateurs barbouzes soit attribuée à notre compte quand elle relève de la responsabilité de l’Etat colonial algérien dans le but précisément de discréditer notre Mouvement.

Vive la Kabylie Libre

La Section MAK- IΣEZZUGEN
Le 21 juin 2015. 

Publicités